Que pensent les opticiens étrangers de l'industrie de la lunettes françaises ?

Début 2009, le magazine professionnel français Le Monde de l'Optique nous a fait l'honneur de nous interviewer sur les fabricants de lunettes français et sur la relation commercial que nous entretenons avec ces derniers.
Interview réalisée par Marie Dominique Gasnier


Lunettes

Que pensent les opticiens étrangers de l'industrie de la lunettes française ?

Si les fabricants de lunettes français sont des champions de l'exportation, c'est n'est pas par hasard...

Pour les opticiens étrangers, ceux-ci offre beaucoup d'avantages : originalité, savoir, politique commerciale et une vraie stratégie de distribution.

Situé dans une gallerie commerçante en plein centre de Liège en Belgique, le magasin Optique DECLERCK est ouvert depuis 1836. Il est tenu par Monsieur et Madame Leclerck et depuis 2008, leur fils Dylan les a rejoint.

Ce dernier a obtenu un bachelor à l'IORT (Institut d'Optique Raymond Tibaut et un diplôme en optique professionnelle  à l'Université de Paris Sud XI. Ceci à permis d'jouter les services d'optométrie et de contactologie aux activités traditionnelles du magasin. Ce develloppement de nouvelles activités a favorisé la fidélisation et la diversification de la clientèle.

Travaillez vous beaucoup avec les fabricants de lunettes Français ?

Actuellement, nous travaillons avec de nombreuse marque de lunettes française et nous le faisons depuis 19 ans. Certaine d'entre elles sont des collections classiques (Henry Jullien, Louis Felix l'Amy, Jean Lempereur, etc). Mais nous apprécions aussi les collections "designers" comme Lafont, J.F. Rey, Boz, Beausoleil, Karavan, Parasite, Yves Cogan et Glance of Lance.

Selon vous, existe - t - il u n style typiquement français dans l'industrie de la lunette ?

Absolument ! On peut toujours dire si c'est un produit français. D'un façon générale, les lunettes françaises sont radicalement différentes des productions des grands groupes italiens tels que Luxottica et Safilo. Le style français fait preuve d'élégance et, en réalité, n'a rien à voir avec ce que les italiens réalisent. C'est justement ce qui attire notre clientèle. 

De plus, la plupart des collections françaises sont de qualité supérieures. Si on ajoute à cela un bon service après vente, on comprend aisément pourquoi nous travaillons souvent avec les fabricants français.

Que considèrez vous comme qualité primordiale dans l'industrie française de la lunettes : le service, le produit ou le marketting ?

Le service, qui à l'occasion est du "sur-mesure" est réellement excellent.

Si l'on aborde le point du marketting, il paraît évident que les sociétés française ont moins de budget que les compagnies italiennes. D'après nos observations, la couverture médiatique dont peuvent jouir les fabricants italiens attire uniquement un certain type de client. Les fabrications françaises quant à elles ont l'avantage de la différenciation et sont donc différentes de ce que l'on retrouve partout. Le principe de la différence se remarque même parmi les différents fabricants français. Chacun semble s'investir beaucoup dans le design de leur montures sans essayé d'imiter leur concurrents. Cette implication essentielle leur ont permis de dévellopper une personalité forte sur l'ensemble de leur collections.

Cela représente un atout majeur lorsqu'on l'on veut développé la fidélité des clients en quête de montures originales

Est-ce que les collections de lunettes françaises réprésentent un bon moyen de se différentier et d'anticiper l'évolution du marché pour un opticien belge?

Les Français sont les seuls à encore pouvoir se targuer fierement d'être "les maîtres en fabrication de lunettes" 

En prenant en compte the niveau de qualité élevé de leur produits, un optician peut dévelloper un partenariat commercial avec eux. Pour courroner le tout, contrairement au fabricant italian, les francais n'imposent pas de quotas d'achats (ou très faible, s'ils en imposent). 

Le résultats est très bénéfique pour le client final qui, même sans le savoir, peut bénéficier d'un meilleur service de l'opticien qui peut dès lors lui fournir la monture idéale en toute confiance. En effet, imaginez vous comment se sent un opticien qui doit vendre une lunettes X parce qu'il lui reste 87 identique en stock.... Cela n'a rien d'un bon vendeur de lunettes. Celui-ci ne regardera pas au confort et à la satisfaction de son client, ce que tout opticien devrait faire !

Et pour pour le client, celui-ci ou celle-ci aura la joie de porter une monture qui n'est portée par personne d'autre.


Galerie médias

  • Francis Klein - Maison DECLERCK Opticien Optométriste à Liège
  • Le Monde de L'optique - Optique DECLERCK Opticien Optométriste à Liège
  • DSC_0234

Fichier(s) attaché(s)